lundi 17 avril 2017

Le chrétien DOIT annoncer Jésus

Le chrétien DOIT annoncer Jésus
 Image associée

Lors de mon homélie du dimanche de Pâques (à la Veillée pascale et le jour même de Pâques), j’ai développé en quelque sorte deux points: la façon dont on parvient à la foi et la nécessité d'annoncer Jésus. J’ai alors cité de mémoire une phrase de saint Paul dans sa Lettre aux Romains, qui nous montre clairement qu’annoncer le Christ n’est pas du tout « facultatif » pour un chrétien. Saint Paul nous dit que « si nous affirmons de notre bouche que Jésus est Seigneur et que si nous croyons dans notre cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, nous serons sauvés ».

Or la première Parole de Dieu que j’ai lu aujourd’hui en ce lundi de Pâques, est précisément cette phrase de saint Paul aux Romains. Aux laudes (l’office du matin dans le bréviaire) d’aujourd’hui, l’Église nous offre comme Parole de Dieu à méditer et à appliquer dans notre vie: Romains 10, 8-10:

« Nous lisons dans l’Écriture: « La Parole est près de toi; elle est dans ta bouche et dans ton cœur. » Cette Parole, c’est le message de la foi que nous proclamons. Donc, si tu affirmes de ta bouche que Jésus est Seigneur, si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé. Celui qui croit du fond de son cœur devient juste; celui qui, de sa bouche, affirme sa foi, parvient au salut. » (Rm 10, 8-10)

D’abord, je n’en reviens pas que ce texte que j’avais dans le cœur en cette Pâques 2017, soit le texte que l’Église nous propose comme Parole de Dieu au lendemain de Pâques. J’y vois un signe clair qui me montre que c’est la Parole de Dieu que je dois entendre aujourd’hui en 2017 et que je dois faire entendre et comprendre à mes paroissiens.

Les trois phrases de saint Paul citées ci-dessus sont très importantes à mes yeux. Il y est question de la bouche et du cœur. Pour être sauvés, il faut que ces deux composantes de la personne humaine, se mettent en mouvement, se mettent en action. La première phrase est un constat: la Parole est en nous; dans notre cœur et dans notre bouche. Les deux autres phrases nous disent ce qu’il faut faire avec cette Parole qui est en nous. Il est étonnant de constater que dans la deuxième phrase, qui a trait au salut, saint Paul mentionne d’abord la confession des lèvres. On sera sauvé si on proclame de nos lèvres que Jésus est le Messie. La troisième et dernière phrase est différente; il y est question d’abord de justification; de comment on devient juste aux yeux de Dieu, de comment on acquiert la vie divine. On obtient personnellement la justification, en croyant à la Royauté de Jésus. Par la suite, il y est question du salut: on parvient au salut en annonçant Jésus.

La bible de Jérusalem traduit différemment la troisième et dernière phrase. Voici sa traduction :

« Car la foi du cœur obtient la justice, et la confession des lèvres, le salut » (Rm 10, 10). 

C’est très FORT, n’est-ce pas? Voilà une phrase importante à connaître par cœur et une référence biblique facile à retenir: Romains 10, 10. J’en déduis avec saint Paul que si comme chrétien, je n’annonce pas Jésus, je ne serai pas sauvé. Il est temps que j’apprenne cela, après 33 ans de vie sacerdotale (presbytérale). Si la foi ne s’est pas répandue davantage au Québec depuis cinquante ans, c’est parce que les catholiques ont fait de la religion une affaire privée. On va à l’église pour soi, pour notre vie et nos problèmes personnels. On se déplace à l’église parce qu’on croit que Dieu y est présent de façon spéciale, mais pas du tout pour avoir un contact avec d’autres croyants. « Que les autre fassent leurs affaires et moi je ferai les miennes » semble être  le leitmotiv de la grande majorité des catholiques au Québec depuis cinquante ans. Et on se surprend que la foi ait stagné. Et on se surprend d'entendre nos concitoyens dire que la religion est une affaire privée, que le chrétien doit garder dans sa maison, les portes closes. Quiconque connaît bien la pensée de Jésus, sait que faire de la religion une affaire privée, c'est une erreur grave. 

Depuis mon ordination sacerdotale, je suis aussi en quelque sorte dans cette façon de penser. J’ai toujours vu mon sacerdoce comme le moyen de nourrir les gens qui viennent à moi. Mais je n’ai jamais vu mon rôle comme consistant à annoncer Jésus spécialement aux gens qui ne le connaissent pas.

Les premières paroles de Jésus Ressuscité ont été un ordre donné aux femmes D’ANNONCER aux disciples qu’Il est vivant et qu’Il les précède en Galilée (Mt 28, 10). À Marie Madeleine, le Ressuscité dira explicitement: « Ne me retiens pas; mais va dire à mes frères  … » (Jn 20, 17). « Ne me retiens pas », c’est-à-dire, ne me garde pas pour toi; porte-moi aux autres. 

Et le grand saint Paul dira: « MALHEUR À MOI, SI JE N’ANNONCE PAS L’ÉVANGILE » (1 Co 9, 16). Cette phrase est très forte. Il semble cependant qu’elle devrait être traduite ainsi: « Malheureux homme que je suis, si je n’annonce pas l’Évangile ». Oui, malheureux sommes-nous, si nous gardons le trésor de l’Évangile pour nous, sans le proposer aux autres.

Durant les apparitions du Ressuscité, Jésus envoie ses amis annoncer à tous ses disciples qu’il est vivant et qu’il est le Seigneur de l’univers.

Au moment de l’Ascension, Jésus enverra ses disciples annoncer le salut au monde entier. Mais avant de faire cela, ils devront prier avec Marie, la mère de Jésus, dans l’attente de l’Esprit Saint, qui leur donnera la force nécessaire pour évangéliser jusqu'aux extrémités de la terre. Le jour de la Pentecôte, les portes du Cénacle s’ouvrent et l’Évangile est prêché à toutes les nations. 


samedi 15 avril 2017

La RÉSURRECTION selon Mel Gibson

La RÉSURRECTION selon Mel Gibson

The Passion of the Christ - Last Scene - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=qKSe9PE002o

24 nov. 2009 - Ajouté par dirbon
Resurrection of Christ. ... The Passion of the Christ - Last Scene. dirbon. Loading... Unsubscribe from dirbon ...

Le Samedi Saint

 Le Samedi Saint

Fra Angelico, La descente aux enfers


Commentaire: j'aime cette oeuvre de Fra Angelico car on voit que Jésus en quelque sorte défonce et piétine la porte du Shéol ou de l'Hadès, écrasant du même geste le démon impuissant devant le Vainqueur de la mort. 

Nous sommes parvenus au Samedi Saint 2017. C’est le JOUR DU GRAND SILENCE, le JOUR DU GRAND REPOS. Jésus repose au tombeau. La Passion est terminée. Jésus repose, oui et non; Il va en ce jour mettre l’espérance dans le cœur de tous les justes qui ont vécu sur cette terre avant sa venue; l’ESPÉRANCE qu’ils seront désormais avec Lui dans le Paradis. La descente aux enfers (l’ancien Shéol en hébreu, Hadès en grec, inferna en latin, mot pluriel, différent de infernum, mot singulier désignant l’enfer) fait partie du Credo que nous appelons le « Symbole des Apôtres » :

« Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ; qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers; le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. » (Le Credo, appelé aussi le « Symbole des Apôtres », date du sixième siècle et a été composé pour être une alternative au Credo de Nicée-Constantinople, qui est plus long)  

J’ai une bonne amie religieuse contemplative, Sœur Marie-Thérèse-des-Anges, sjm, qui aime particulièrement la troisième strophe de l’hymne que nous prions à l’office des lectures du Vendredi Saint:

HYMNE: LA PAROLE EN SILENCE

Maintenant tout repose
dans l'unique oblation.
Les mains du Père
ont recueilli le souffle.
Le visage incliné
s'apaise aux ténèbres,
le coup de lance a scellé
la passion.

Il nous fait bon d’entrer dans le Grand Silence du Samedi Saint. Silence dû au fait que l’homme a tué Dieu, que la méchanceté de l’homme semble avoir eu le dessus sur la Bonté e l’Amour de Dieu. Il nous faut goûter ce silence de Dieu. La Parole de Vie s’est tue. J’aime le titre de l’hymne mise ci-dessus: La Parole en silence.

Deux façons de vivre le Samedi Saint

Dans la désespérance, à la manière des apôtres:

Essayons un instant d’imaginer que ce silence, au lieu de durer une journée, aurait duré une éternité. Que la grande désespérance vécue dans le cœur des Apôtres, au lieu de durer deux jours, aurait duré durant toute leur vie terrestre et même au-delà. Quelle tristesse, quel désarroi, quelle perte de sens. Sœur Marie-Thérèse-des-anges est une Sœur Servante de Jésus-Marie. Elle est contemplative et vit dans un couvent où les Sœurs vivent l’adoration perpétuelle. Elles sont continuellement en présence « physique » pour ainsi dire de Jésus Ressuscité. Cette chère amie m’a partagé un jour que les journées du Vendredi Saint et du Samedi Saint sont extrêmement pénibles pour elle et ses consoeurs. Elles vivent vraiment l’absence du Seigneur. Le Seigneur n’étant plus avec elles, ces femmes sont complètement désorientées et se promènent dans le couvent un peu comme des zombies. Mais quelle joie quand la Veillée Pascale arrive et que leur cher Seigneur est de nouveau avec elles, au milieu d’elles.

Dans l’espérance, à la manière de la Vierge Marie:

Les évangiles ne nous disent pas explicitement que Marie a cru que son Fils ressusciterait. La Bible ne le dit pas, mais le cœur des catholiques l’a toujours cru. Marie, la femme sans péché, avait cette capacité de comprendre les Paroles de son Fils. Pas toujours du premier coup, comme ce fut le cas au Temple, quand Jésus eut douze ans, mais sûrement après réflexion Elle qui méditait dans son cœur toutes les paroles et tous les gestes de son Fils. C’est d’ailleurs parce que l’Église a toujours cru à la foi de Marie en la résurrection, qu’elle a consacré le samedi à la mémoire de la Vierge Marie. Marie, la Mère du Seigneur, n’est pas seulement la grande figure du Samedi Saint, elle est aussi la grande figure (j’allais écrire la « grande vedette ») de tous les samedis, jusqu’à la fin du monde. Car Jésus a promis que l’Église, son Église, durerait jusqu’à la fin des temps.

En général, les catholiques croient aussi que Jésus Ressuscité est apparu à sa Mère. Ce ne sont pas tous les catholiques qui croient cela. Certains disent que Jésus n’avait pas besoin d’apparaître à sa Mère, puisqu’Elle savait que son Fils ressusciterait. Cela est vrai, mais penser ainsi, c’est un peu selon moi méconnaître la relation d’amour qui existe entre une mère et son fils.

La Très Sainte Vierge Marie a cru sans défaut à toutes les promesses du Seigneur, et donc, qu’il serait ressuscité « le troisième jour » ‘(cf. Luc 9, 22), parce qu’elle était la créature pleinement libre d’elle-même. Elle ne se rendit pas au tombeau avec les saintes femmes, autrement les Évangiles nous l’auraient dit. Les saintes femmes étaient au pied de la Croix avec Elle, mais Elle n’était pas avec elles devant le tombeau. Pourquoi? La réponse, un enfant pourrait la trouver : pourquoi devait-elle aller au tombeau de son Fils si Elle savait bien qu’il était vide ! La Sainte Vierge a rencontré son Fils Ressuscité, elle n’a pas besoin de l’annonce de l’Ange ou de la parole des disciples pour croire en Lui. Sa foi était solide comme la roche, et, dans la foi, elle a attendu Jésus Ressuscité. Elle n’est pas allée chercher un corps mort, mais elle a été visitée par son Fils avec son Corps Ressuscité. Qu’il est beau d’imaginer cette rencontre. On ne peut que penser que ce moment fut tellement beau, que l’on ne peut le décrire avec des mots. Jean, à la fin de son Évangile écrit: « Jésus a accompli encore bien d’autres actions. Si on les relatait en détail, le monde même ne suffirait pas, je pense, à contenir les livres qu’on en écrirait » (Jean 21, 25). Si l’on devait décrire la rencontre du Ressuscité avec sa Mère, un Évangile entier ne suffirait certainement pas! (1)


(1) La Foi de la Vierge Marie au Christ-Ressuscité, par Mgr Luciano ...
notredamedesneiges.over-blog.com/article-30312663.html






vendredi 14 avril 2017

La Pâques du jeune Zack Clements

La Pâques du jeune Zack Clements
 Résultats de recherche d'images pour « Zack Clements » Résultats de recherche d'images pour « Zack Clements »

« Ta croix, Seigneur, nous l’adorons, et ta sainte résurrection, nous la chantons: c’est par le bois de la croix que la joie est venue dans le monde. » (3ème antienne des psaumes, aux Laudes du Vendredi Saint)

Alors que nous sommes en plein Triduum pascal, je viens de prendre connaissance sur l’internet, de la façon dont le jeune Zack Clements a expérimenté en sa chair et en son âme, le mystère pascal, mystère de MORT et de RÉSURRECTION.

Voici ma traduction d’un article paru sur l’internet et dont vous avez la référence au bas du présent blogue :

Un jeune de 17 ans est déclaré légalement mort. Vingt minutes plus tard, il dit à sa mère pourquoi il est encore vivant …

Mis en ligne le 12 Avril 2016

Écrit par Kelsey Straeter

Zack Clements, âgé de dix-sept ans, semblait être un adolescent parfaitement en santé avec toute sa vie devant lui; mais le 5 mai 2015, tout cela changea.
Après avoir perdu connaissance et avoir expérimenté un arrêt cardiaque lors d’une pratique de football, il s’est retrouvé à l’hôpital où il fut déclaré cliniquement mort durant 20 minutes. Même s’il semble que ce soit les commotions cérébrales et les os fracturés qui attirent l’attention du public, la plupart des gens ne savent pas que ce sont les arrêts cardiques (SCA = Sudden Cardiac Arrests) qui sont actuellement la première cause de la mort des jeunes athlètes (teen athtletes), spécialement chez les garçons.
Quand Zack a repris connaissance, sa mère a capturé à l’aide d’une caméra un moment miraculeux qui révèle pourquoi son fils est toujours là aujourd’hui, et cela laisse comme seule explication raisonnable: DIEU. Écoutez comment Zack raconte qui il rencontra « de l’autre côté » durant son voyage de 20 minutes qu’il effectua alors qu’il était étendu sur un lit d’hôpital sans pouls (pulsion cardiaque).
« Je réalisai que c’était Jésus » a dit l’adolescent de Brownwood, Texas, au magazine PEOPLE, alors qu’il décrivait l’homme qu’il a vu avec de longs cheveux ébouriffés, qui se tenait au milieu d’une rangée d’anges vêtus de blanc. « Il mit sa main sur mon épaule et il m’a dit que tout allait bien se passer. J’ai alors ressenti que quelqu’un veillait sur moi et que je passerais à travers cela. Depuis que c’est arrivé, je sens que je suis une personne plus forte. »
Depuis que Zack s’est ouvert concernant cette expérience que sa mère Thérèse a capturée sur film, la famille a été inondé à la fois de critiques et de louange pour avoir partagé leur histoire.
« Il y a des gens qui ont dit que Zach a menti, ou que nous lui avons donné une pilule avant qu’il aille à l’école ce jour-là, de sorte qu’il ait l’air d’avoir subi un arrêt cardiaque », a dit son père Billy Clements. « Les gens peuvent invoquer la science et la logique, mais ils ne peuvent argumenter contre l’expérience personnelle de quelqu’un. Ils ne peuvent pas enlever cela de Zach. »
Il ressort d’ailleurs que les « expériences de mort imminentes » ne sont pas si anti-scientifique que cela. Un rapport fait par Inquisitr cite une étude de 2,600 personnes qui ont souffert d’un arrêt cardiaque, et les résultats montrent que 46 pour cent d’entre elles se souviennent d’événements réels qui se sont passés durant leur chirurgie, après qu’elles aient été déclarées mortes selon la médecine.
Un des cardiologues qui a traité Zack, le docteur Lisa Roten, a dit que Zach était « légalement mort pour une durée de 20 minutes » et qu’elle « craignait qu’il souffre de dommages irréversibles au cerveau ».
« Comme société, nous n’aimons pas songé à ce qui se passera pour nous après la mort   C’est une chose inconfortable. Mais quelqu’un qui n’est pas cliniquement mort ou qui n’a pas été dans cet état, ne peut pas dire ce que Zach a vu ou n’a pas vu. Il est quelqu’un qui, pour 20 minutes, n’a eu aucun battement de cœur » a-t-elle dit.
Les médecins sont déconcertés par le fait que Zach ait retrouvé la santé sans aucun dommage au cerveau, mais aussi par le fait qu’il soit revenu en parfaite santé, comme si l’arrêt cardiaque n’avait jamais eu lieu.
Même le directeur de l’école que fréquente Zach, monsieur Gary Day, atteste qu’il n’existe pas d’autre explication pour ce qui est arrivé à Zach. Comme témoin, il a appelé cela une des plus « graves » situations qu’il ait vues, lorsque le garçon a été conduit rapidement à l’hôpital. Day dit qu’il n’a aucun doute que l’adolescent « a eu une visite du Seigneur qu’il a même su verbaliser. Il n’y a aucun doute dans mon esprit qu’il a eu une rencontre avec Jésus. »
Que Dieu soit loué pour être intervenu et avoir sauvé Son enfant, même si la science ne peut pas l’expliquer. Lorsqu’il n’y a pas d’issue, il crée une issue; et Zack en est la preuve vivante.
Zack ne sait pas pourquoi il a eu droit à une seconde chance dans la vie, mais il se propose vraiment de vivre cette chance au maximum. Il dit que cette « bouleversante » expérience l’a rendu plus humble. « Je suis heureux d’être ici », a-t-il ajouté, avec un sourire.
Tiré de:  

17-Yr-Old Declared Legally Dead—20 Minutes Later, He Tells His ...


Zack Clements Testimony - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=B3CEOu662UQ
19 nov. 2016 - Ajouté par Radio Jarron
Zack Clements was declared clinically dead for 20 minutes, he says he ...Texas Teen boy Zack Clements ...

Texas Teen Says He Saw Jesus Before Being Revived - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=SiHkA1C9dNA
7 août 2016 - Ajouté par Ameh Fred
Texas teen saw Jesus when he died for 20min. ... Teen revived after 20 minutes with no pulse said he saw ...







jeudi 13 avril 2017

Merci pour le Frère Jacques Bélanger, o.f.m. cap.

Merci pour le Frère Jacques Bélanger, o.f.m . cap.
 Résultats de recherche d'images pour « frère jacques bélanger o.f.m cap. »

Une amie m’a écrit ceci hier :

Cher ami,

En cette veille du Jeudi Saint, je prie avec vous et pour vous.

Bonne journée de congé! Je ne sais pas si vous y arriverez, mais je sais que, ce soir, ça sera un baume pour vous.

Comme vous le savez, hier était le Mercredi Saint. Je me suis demandé à quoi pouvait bien penser cette amie en me prédisant un baume pour la soirée.

J’ai de fait reçu un baume alors que j’étais hier soir à la Cathédrale de Montréal, dédiée à Marie Reine du Monde. Alors que nous étions plusieurs dizaines de prêtres dans la sacristie, à attendre l’heure de la messe, je me suis retrouvé face à face avec le Père Jacques Charron, Père Missionnaire d’Afrique (Pères Blancs). J’ai connu le Père Charron récemment, alors qu’il est venu faire une prédication missionnaire en notre paroisse. En parlant au Père Charron, je ne sais vraiment pas pourquoi je me suis mis à lui raconter ce qui s’était passé le premier soir de notre retraite paroissiale, alors que le prêtre prédicateur de la retraite s’est senti très mal et a été conduit à l’hôpital. C’est alors que le Père Charron me demande: « Est-ce que vous parlez du Frère Jacques Bélanger? ». J’ai été tellement étonné de sa question. Je ne savais pas qu’il connaissait mon bon ami capucin. C’est alors que le Père Charron se tourne vers sa gauche et en me montrant le prêtre qui était à côté de lui, me dit: « Nous parlions justement du Frère Bélanger ». Le prêtre qui était à côté de lui et qui, de fait, était aussi à côté de moi, à ma droite, mais que je n’avais pas encore remarqué, était le Frère Alain Picard, capucin et confrère du Frère Bélanger.

C’est alors que le Frère Picard m’a donné des nouvelles très récentes du Frère Bélanger. Le Frère Picard me dit:

« Je suis allé voir le Frère Jacques Bélanger aujourd’hui même. Il marchait dans le corridor avec sa marchette, accompagné de deux infirmières, une de chaque côté. Il marchait tranquillement. Il m’a reconnu et nous avons échangé quelques mots. Il comprenait tout. En m’éloignant de lui, je lui ai fait un signe de la main avec le pouce en l’air, geste que l’on pose souvent pour témoigner de notre joie et de notre désir que tout continue de bien aller, et à ma grande surprise, le Frère Bélanger a fait le même geste de la main et du pouce. Je n'en revenais pas. » 

Résultats de recherche d'images pour « Frère Alain Picard capucin »
Frère Alain Picard, o.f.m  cap.

J’ai tout de suite pensé à la prophétie que mon amie m’avait écrite le matin même. J’ai dit à ces deux amis prêtres que j’avais devant moi:

« Une bonne amie m’avait prédit un baume pour ce soir. Voilà que ce baume, je le reçois de vous et de vos merveilleuses paroles. Quelle joie j’ai dans mon cœur en ce moment, de savoir que mon bon ami le Frère Jacques Bélanger, va de mieux en mieux! J’offre désormais mon Triduum pascal en remerciement à Dieu pour ce qu’il fait dans l’âme et le corps de mon bon ami et confesseur. »

Si vous avez lu mon blogue du 29 mars dernier (1), tout comme moi, vous croirez probablement que tout ceci est dû à une intervention extraordinaire de Dieu, intervention que je n’hésiterais pas à qualifier de miraculeuse.

Je vous invite à remercier le Seigneur avec moi pour tout ce qu’il fait pour mon bon ami.

Ce soir, dès le début de la messe en mémoire de la Cène du Seigneur, je demanderai aux gens de remercier le Seigneur pour ce qu’il fait pour le Frère Jacques Bélanger.

Heureux, joyeux et fructueux Triduum pascal à vous tous !!!

Guy, omv 

(1)  Dieu ma joie: Prions pour le Frère Jacques Bélanger, o.f.m. cap.

dieumajoie.blogspot.com/2017/03/prions-pour-le-frere-jacques-belanger.html